Panique à bord



Bien enfoncée dans mon lit dans cet après midi bien froid, je pose mon lap top sur les genoux et face à cette feuille blanche je me dis que je devrais écrire un truc, quelque chose, ça me frustre, ça fait un moment que je n’arrive pas à écrire la moindre phrase, j’ai du perdre la main ou l’envie, ou encore j’ai du égarer ma muse, je ne sais pas trop, en tout cas je flippe grave, cette situation me déplaît et je n’ai pas envie que ça dure.
Je me suis dis, un soir alors que je n’arrivais pas à aligner deux mots que c’était l’effet de la « vie », oui c’est cela la vie, je me suis plongée tête en premier dans la banalité de la vie de tous les jours et dans la routine du même rythme d’un quotidien banal : matin gris, boulot, atchoum et prise de poids ! rien d’extraordinaire, à part justement cette prise de poids ! mais ça aussi ça doit être une conséquence de la vie !
Pour corser le tout prises de bec au boulot, démission refusée… alors long congé sans solde histoire d’achever un mémoire pas encore entamé !
A l’heure où je vous écris je me retrouve sans tunes, paniquée également devant la toute première feuille blanche de mon mémoire (car là aussi je manque d’inspiration), avec en prime une grand-mère malade (très souffrante la pauvre)… la totale ! non, pas encore ! de toutes mes amies filles une seule me demande de mes nouvelles ! sympa les filles ! et c’est là qu’on peut dire : la totaaaaaaaale !
Oui … c’est bien ça … c’est ma période je vois tout en noir, c’est pas le moment mais j’y peux rien, c’est que Nina a parfois besoin de grands coups de gueule (pas si grand que ça celui-là… mais si ça ne s’arrange pas … ça craint pour le prochain), alors maintenant que j’ai tout dit et que j’ai enfin pu noircir la fameuse page blanche, je n’aurai plus le souci de l’inspiration (du moins pour mes posts)… mais je n’aurai toujours pas le sou, ma grand-mère restera encore malade un bon bout de temps, les filles n’auront toujours pas demandé de mes nouvelles…et je me sentirai alors peut être mieux !

2 commentaires:

Lowe said...

Tiens, tiens... ça fait plaisir de te lire w'Allah, bent 7oumti. Tu fais triste mine là...aya yezzi ça va y aller, positive... aya positive. Tant pis pour les filles, ne t'en fais pas, t'es pas la seule, moi aussi personne ne demande de mes nouvelles, et alors; j'en fais pas une histoire... l'argent; ça s'en va et sa revient, c'est bien de ne pas en avoir de temps en temps, crois-moi... et puis ta mamie, elle se rétablira, prie pour elle...

Le bon capitaine que tu es ne panique pas au moindre tracas à bord; choisis ton cap... et bon vent, ou bonne brise; c'est mieux... en plus là il commence à faire beau alors... à La Marsa, c'est pas la brise qui manque...

Rue de la paix said...

L'inspiration ça va... ça vient comme l'amour que chantait Liane Foly ma chère Nina, on passe tous par là, le manque d'inspiration et l'angoisse de la page blanche, sur un blog, un journal intime, un pc, une feuille A4...et surtout face à l'inconnu... Heureusement, ta mamie ira bcp mieux, t amies seront là, s'excuseront même peut être et ton mémoire avancera, à petits pas mais sûrement, comme dans tout ce que tu fais et après ça tu te rendras compte que tout ce que g dis se réalisera et que g des dons de voyances... alors, bonne chance ma très chère Nina, et avance sans trop penser à ce qui te freine dans ta lancée ,penses plutôt à ce quit'attend au bout du chemin!!
Je t'embrasse bien fort...
Une Lalou qui t'aime trop ;)