Vient le temps des regrets

Si seulement tu pouvais lire dans mes yeux ou mes pensées… si seulement les paroles de ces putains de chansons étaient bien réelles… si seulement les répliques de ces films à la con pouvaient sortir de la bouche d’une personne autre que le beau George Clooney ou du dieu Wentworth Miller !

Tout cela n’arrivera pas… tu ne lis pas dans mes yeux encore moins dans mes pensées à moins que tu te prennes pour Paco Rabanne (au moins lui il a tenté le coup une fois, il a tiré à pile ou face et c’est retombé sur lui… encore heureux… sinon je ne serais pas là ce soir, ni vous d’ailleurs !)… tu ne me diras jamais « I can’t take my eyes off of you… you’ve been like heaven to touch… I wanna hold you so much »… et tu ne me sortiras pas une réplique de film du genre « nous deux… c’est inévitable… c’est… magique »

Mais aujourd’hui j ai décidé de te regarder bien en face et de te dire tout ce qui sortira de ma bouche… je ne cherche plus à ce que tu lises dans mes yeux ni à ce que tu devines ce qui se trame dans mes pensées… car ce soir tu vas l’entendre, je t’épargne tout cela, je le fais à ta place, t’as pas à te fatiguer pour rien… passif… c’est ton état préféré !

Rien ne me force plus à rester… ni tes pseudo efforts, ni tes blagues à la con, ni tes promesses prometteuses ! je fais la sourde oreille, je te regarde à peine, je ne veux plus faire le moindre pas envers toi, je ne cherche plus à te garder à tout prix, je ne veux plus que tu me comprennes, je ne veux plus jouer à la belle au bois dormant, ce n’est plus de mon âge tout ça… je n’en veux plus…

Tout ça fait partie du jeu… tu m’as cherchée… tu m’as bien cherchée et voilà… tu me trouves !

Encore mieux je me retrouve… vient le temps des regrets… moi je dis mieux avoir des regrets que des remords… au moins on peut toujours y remédier !

Je regrette… je regrette de t’avoir consacré des années de ma vie, je regrette de t’avoir fait une place dans ma vie, je regrette d’avoir mis notre photo dans un joli cadre en bois massif avec des cœurs tout autour ! je regrette notre chanson préférée, notre film préféré, notre… notre… tout ce notre et ces nous… toutes ces choses qu’on faisait à deux… toute cette énergie gaspillée à vouloir te convaincre de choses absurdes, je regrette les larmes que j ai versées pour toi, je regrette mes sourires qui t’étaient destinés, mes baisers qui te faisaient frissonner, mes câlins qui te choyaient et je regrette surtout tous les petits plats que j ai concoctés pour ta belle gueule… j’ai des regrets mais je les assume… je regrette mais je suis là… je vis et je compte bien en profiter… j’avance au hasard… ne dit-on pas que le hasard fait bien les choses…alors… excuse moi…

5 commentaires:

lui said...

surprenant, mais courageux

Rue de la paix said...

http://ruedelapaix.blogspot.com/2005/10/quand-on-plus-rien-perdre-on-tout-gagn.html

lis ça, je me retrouve dans ce poste, g souvent ressenti cette douleur...j'ai souvent écris des choses comme ça... mais ma chérie, ça passe, et on revient vers l'amour et on oublie l'amertume, mais chaque fois que tu reliras ce post, tu auras un arrière goût de cette sensation... :)
That's life, Sweetie ;)

Lowe said...

Ne regrette rien Nina, recycle tout... (le recyclage est très à la mode LOL; c'est bien pour l'écologie LOL)... oui, recycle tout... c'est ça le reméde, et ça te passera, plus vite que tu le pensais...

Courage ma grande...

Anonymous said...

Salut c'est Amine

Avance au hasard !

pourvu que ça ne soit pas vers la

dérive mais c le plus probable

d'après ce que tu écris!

Devoted Thinker said...

Je ne sais pas qu'est ce que je dois dire là. Je retrouve dans ton poste la réaction de la majorité des filles. Mais, je ne peux pas prétendre être d'accord avec!