JF cherche…



Y a-t-il un endroit sur terre où l’on pourrait être à l’abri ?
A l’abri des regards, à l’abri des préjugés… à l’abri des mots qui blessent ?
Est-il possible pour nous de trouver refuge… de trouver un refuge dans lequel on pourrait se déshabiller et marcher pieds nus ?
Une sorte de chez soi mais un chez soi serein… zéro souci, zéro tourment, zéro contrariété… seul au monde ou bien accompagné… à quoi bon choisir ! tantôt seul, tantôt accompagné !

Un endroit où l’on peut dire ce qu’on veut, spontanément, sans avoir peur de choquer, où on peut choisir de se taire au lieu de débiter des conneries histoire de participer à une conversation et d’être socialement correcte… un endroit où l’on peut aimer sans contraintes… un endroit où l’on peut détester les blondes (et alors ! j’aime pas les blondes !)… un endroit où l’on peut faire la gueule à tout moment… un endroit duquel on ne se lasse pas… un endroit où il ne fait pas forcément beau tous les jours mais où la nuit est belle et ne porte pas d’angoisses, où l’on respire de l’air pur qui pénètre nos poumons jusqu’à nous étourdir, nous anesthésier ! un endroit où la vie est calme … un endroit où l’on peut pourquoi pas vivre plusieurs vies à la fois !

Moi je reste à la recherche chimérique de ce refuge utopique !
Et je ne m’en lasse pas… pas encore en tout cas !
Ça prendra le temps qu’il faut… peu importe… en attendant j’ai pensé avoir trouvé le moyen d’être moi-même sans subir les pressions de la société… j’ai pensé me confiner derrière la frigidité d’un écran et l’habilité de mes doigts sur les touches d’un clavier… j’ai pensé y arriver grâce à la technologie de mes deux…
Foutaises !
Et comme toute vérité qui apparemment blesse forcément, je me rends à l’évidence… j’ai face à moi un écran vide et aride… j’ai face à moi une personne que je ne peux convaincre de ma réalité… de ce que je suis… j’ai face à moi des lettres, des icônes, des images…
Je m’ouvre une dernière fois… tout ceci me sert à quoi ?… je paris que personne n’y comprend rien à rien ! encore une fois :)

10 commentaires:

Devoted Thinker said...

Je comprend ta quête j'y ai rêvé moi aussi. Mais à condition d'être accompagné de l'être aimé.

Kassus said...

Moi j'y comprends quelque chose :)

Je connais un endroit qui ressemble à ça. j'y retrouve des gens que j'adore, les icônes deviennent sourires et les lettres émotions. Je suis sur que tu connais l'adresse :)

wounded_spirit said...

Je sais de quoi tu parles. J'ai trouvé l'endroit mais je ne te conseil pas d'y aller. Moi, l'endroit ou je m'y suis installé me joue des tours horribles. C'est dans ma tête que je vis maintenant et j'en peux plus sortir. On devrait trouver des solutions là ou on est. ça serre à rien d'aller chercher ailleurs à moins qu'on recommence à nouveau et ce que je voudrais faire.
Bref, Nice job!
Keep going

zaratustra said...

c'en est fini de la terre ... ya pas de coins et de recoins qui n'ait été découvert et où l'on pourrait se sentir serein ...

il est temps de décamper d'ici

Rue de la paix said...

je sais pas pourquoi mais je pense que la vie est un plateau de monopoly, des cases par lesquelles nous sommes tous succeptibles de passer dans un ordre incertain et de façon improbable/probable... tout à fait aléatoirement... J'y suis passée par celle là... mais je me suis enfermée dans ma tête comme wounded spirit, mais tout ce que ça m'a apporté c d'apprendre cette malheureuse technique du "socialement correcte" qui ne entraîne loin ...on se renferme de plus en plus, et on se sent de plus en plus seul.
J'en ai fait l'expérience, elle n'apporte rien de bon... essaye de faire de ton monde, ce que JF cherche....
Grosse bise, de la part d'une amie qui est et sera là ;)

Ze mek3ara said...

mais qu'est ce que tu as contre les blondes toi?
moi je les aime bien!

erana said...

tu l'as dit toi meme! c'est un endroit utopique!! en fait, heureusement que tu y crois encore parce que sinon le meme sort que le mien t'attendra ma chere!
et je sais de quoi je parle: c la folie!!
oui je crois que je suis a deux doigts de perdre ma raison: j'ai l'impression d'etre tout le temps sous pression et g peur de craquer a un moment ou un autre comme une bombe a retardement!!
quand tu entendras du grand bruit de tonnerre c que c doit etre mes neurones qui sont partie en compote lol
(je pourrai bombarder qq blondes avec moi si tu veux histoire d'etre solidaire lol)
bon, ce qu'il te reste a faire, c'est de t'en foutre de tout !!!

elgreco said...

je partage la conclusion de la douce erana

keep going!

Nina said...

A ce que je vois tout le monde comprend de quoi je parle et ça me fait énormément plaisir de voir que je ne suis pas la seule à me tourmenter dans mes tourments :).
Sinon, en ce qui concerne les blondes... bin je ne sais pas... ça doit être une allergie épidermique lollllll

Anonymous said...

Great post keep up the good work



[url=http://www.venditascarpe.com/]gucci shoes
[/url]