Une Amitié à troquer



Je ne tournerai pas autour du pot et je n’irai pas par quatre chemins, je m’enfonce tête en premier dans un règlement de compte par blog interposé ! j’ai horreur des conflits mais franchement fallait que ça sorte.

Un règlement de compte avec une nana appelée Amitié !

Putain de mirage… pourvu qu’elle soit à l’écoute… qu’on en finisse une fois pour toute !

Pour des raisons physiques j’ai du m’en passer moi, de cette fille un peu prétentieuse, derrière qui j’ai couru pas mal d’années, que j’ai cru avoir rattrapé tout récemment, mais qui n’a pas hésité à m’en coller une, bien en face, bien dans ma belle gueule, bien au moment où je ne m’y attendais le moins… elle m’a battu par KO, je suis encore à terre et elle m’a encore une fois dépassée…
Je devrais peut être me relever… je me relève
Je devrais peut être la rattraper… mais je ne la rattrape pas, je reste là, mes pieds sont ancrés au sol… j’aurais bien aimé courir mais je n’y arrive pas… je vous l’ai dis… « Pour des raisons physiques j’ai du m’en passer moi » !

Mais pour être tout à fait honnête, cette fois-ci je jette l’éponge, j’en ai marre moi de ces filles là qui fréquentent Déception, Coups bas et Embrouilles… c’est pas pour moi !
Promesses en l’air, « paroles, paroles, paroles » comme disait Dalida, hypocrisie et crêpages de chignons… ce n’est plus pour moi !
Maintenant c’est sûr… l’Amitié, sous ses grands faux airs de fille bien, ce n’est pas ma meilleure copine !
Et je troquerai bien tout ça contre un soupçon de gentillesse, une pointe de sincérité, des zestes de franchise et une poignée d’amour.

Je suis tout de même contente de l’avoir connue, cette nana, je pense souvent à nos moments agréables de délires, de fous rires, de partage… je revois les fois où on a rit ensemble, mais aussi celles où on a pleuré, nos réussites, nos échecs, même nos disputes… et je me demande à chaque fois que j’y pense si c’était sincère tout cela… et puis je finis par me dire c’est du passé, de l’histoire ancienne… je plis le tout en quatre et je fourre tout ça dans une jolie boîte couleur souvenirs, avec un joli ruban couleur amertume et une étiquette colée dessus couleur mélancolie !

Et le pire dans tout ça c’est que je sais que j’aurais à la recroiser cette putain d’Amitié… et à chaque fois je vais y croire… croire à ses promesses nouvelles, à ses paroles généreuses, à ses grands sourires…
En attendant de me reprendre une belle baffe, j’ai écris en grand caractère bien lisible sur les parois de mon cerveau (côté mémoire à court, moyen et long terme) : Sans regret aucun belle Amitié… ça sera sans moi !

Pourvu que le temps n’efface pas ces mots d’un coup de chiffon humide comme pour de la craie éphémère sur un tableau noir…

6 commentaires:

Anonymous said...

On en est tous au même point, il faudra que tu me donnes l'adresse du blog de cette salope d'amitié.
Merci

Nina said...

Je préfère répondre aux comments non anonymes... Voyons... mettez votre prénom ou surnom que je puisse vous connaître... ou devrais je dire RE connaître!!!

Lowe said...

C'est bien que tu l'aie connue, c'est bien que tu l'aie corrue après... et c'est bien que tu l'aie quitté. Tu es gagnante à tout les coups... quelle chance !!!

Lowe said...

C'est bien que tu l'aie connue, c'est bien que tu l'aie corrue après... et c'est bien que tu l'aie quitté. Tu es gagnante à tout les coups... quelle chance !!!

Nina said...

hey Lowe, ça fait toujours plaisir de te retrouver... deux fois en plus! quel bonheur!

Devoted Thinker said...

Une chose est sure, c'est difficile d'avoir une vrai amitiè entre les femmes. Moi, j'en ai jamais vu deux femmes qui sont rester vrai copine pour plus que 5 ans.