La femme symbole de douceur et de tendresse !!!


Aujourd’hui on m’a montré une séquence vidéo de celles prises par un téléphone portable (à croire que c’est la nouvelle mode tunisienne de vouloir à tout prix immortaliser chaque instant et tout événement aussi ridicule, intime ou choquant soit-il). Choquant disais-je ? absolument, choquant et révoltant, en visionnant cet extrait j’ai eu peur, en fait ce n’était pas une de ces peurs « normales » que l’on ressent parfois devant des images de films d’horreur non, c’était pire que ça, les images ? vous voulez savoir ce qu’il y avait sur la vidéo ? c’était une scène où deux jeunes filles (apparemment des lycéennes) se battaient, oui elle se battaient comme des garçons… crêpages de chignions, coups de poings, gifles, coups de pieds (plus précisément des « mochtas ») !!! je n’en reviens pas.
Vous me diriez « mais d’où tu sors ma cocotte ? tu n’as jamais vu des filles qui se battent dans la rue, au lycée, à la fac, dans un hammam ? », il faut croire que non, jamais, ou peut être une ou deux fois mais ça ne m’a pas marquée autant, pas comme cette séquence, je pouvais ressentir la violence des coups, d’autant plus que l’une des filles était plus costaud que l’autre et que devant la faiblesse ou la finesse de son adversaire elle s’acharnait sur elle et la rouait de coups sans aucune merci, la laissant à la fin de la séquence comme un légume inerte par terre, c’est terrifiant !!!
La femme symbole de douceur et de tendresse !!! il va falloir revoir certaines valeurs dans notre société…
Mais ce qui m’a le plus horrifiée, si on présume que la violence des coups en soi ne constitue pas pour le commun des mortels une chose aberrante, c’est la réaction des gens qui se trouvaient autour et qui assistaient à la scène, comme vous pouvez l’imaginer il y avait au moins la personne qui filmait la scène mais on voit très bien sur le film qu’il y avait du monde autour des deux filles, mais tout ce beau monde était là bien content d’assister à une telle scène et d’être témoin de toute cette violence, et chacun est fier et se dit qu’il sera celui qui en parlera à ses copains et copines autour d’un café, il en parlera comme s’il s’agissait d’une séquence d’un film qu’il a vu au cinéma, sans aucun scrupule, il se dira ceci sans songer pendant une fraction de seconde qu’il ferait mieux d’intervenir pour arrêter les deux filles, essayer de les raisonner et limiter les dégâts, il ne s’est jamais dit qu’il serait perçu comme un héros (lui qui cherche la reconnaissance) s’il arrêtait ce massacre.
En France ou ailleurs on dira que c’est de la « non assistance à personne en danger » ceci constitue un délit.
Mais ou va le monde ? ou va la Tunisie ? ou vont les tunisiens et les tunisiennes avec toute cette violence et avec une telle passivité devant des scènes aussi horrifiantes dont les victimes sont de jeunes garçons et de jeunes filles ? à croire que les gens détournent leur regard devant de telles horreurs en se disant que ça n’arrive qu’aux autres !!! et le jour où ça tombe sur vous, sur votre sœur ou votre frère, votre fille ou votre fils ?

PS : J’ai hésité à mettre la vidéo sur le blog, finalement je ne le ferai pas pour trois raisons, tout d’abord pour éviter de choquer certaines âmes sensibles, ensuite afin d’oublier ces images le plus rapidement possible et enfin et surtout pour ne pas faire la propagande de ce fléau ridicule qui se répand en Tunisie à savoir celui de filmer tout et n’importe quoi et de faire circuler…

3 commentaires:

Ayouta said...

Bonjour:wallahi yarhem waldik;barred alla galbi avec ta note..les femmes veulent être l'égale des hommes même avec ses actes de violence..mais de nos jours les mecs sont trop gentil que les femmes oui ca se trouve partout ses genre des filles mais la seule question qui m'arrive: ou est ses parents,ses frères et toute la famille...ca fait de mal.merci pour ta note et bon journée

Un gars, une fille... said...

Nina, g vu cette séquence, elle est horrible !!! tu as eu raison d'écrire ça... bonne continuation...
Sally

Tunimania said...

J'ai vu malheureusement la vidéo, et je me suis dit: "Merde, où va le monde ?". Certes, ça peut exister, mais pas à ce point, où est passé la femme à voix basse et tendre, la femme délicate et gentille, la femme qui en bougeant le pouce fait craquer tous les hommes tout autour... Où va le monde ?